Crédit photo: Advocates of the "Brussels Call"in Ireland - December 2016

94-6! L'IRLANDE DEVIENT LE DERNIER PAYS EUROPÉEN À ADOPTER DES LOIS VISANT À METTRE FIN À LA TRAITE ET À L'EXPLOITATION SEXUELLES À DES FINS COMMERCIALES !

Tsitsi Matekaire

16 février 2017

L'IRLANDE DEVIENT LE DERNIER PAYS EUROPÉEN À ADOPTER DES LOIS VISANT À METTRE FIN À LA TRAITE ET À L'EXPLOITATION SEXUELLES À DES FINS COMMERCIALES !

Le 14 février 2017, Seanad Éireann, le Sénat Irlandais, a largement voté en faveur du projet de loi sur le droit pénal (infractions sexuelles) de 2015. Désormais, ceux qui payent pour des services sexuels seront pénalisés tandis que celles et ceux pour qui l’on paye ne seront plus traités comme des criminels. Cette législation constitue une énorme victoire et soutiendra les initiatives visant à mettre fin à la demande en tenant les acheteurs de services sexuels responsables de l'exploitation sexuelle des femmes et des filles à des fins commerciales, qui constituent la grande majorité des personnes concernées. La loi reconnaît les niveaux élevés d'exploitation sexuelle au sein de l'industrie du sexe et ses liens avec la traite. Elle renforce également les mesures visant à lutter contre la pédopornographie, le harcèlement sexuel et à prévenir la prédation sexuelle des mineurs. Son adoption coïncide avec One Billion Rising, la campagne globale en solidarité contre l'exploitation des femmes.

 

« Félicitations à tous ceux qui ont travaillé sans relâche pendant des années pour faire adopter cette loi. Nous saluons son adoption et l'effet positif qu'elle aura en matière de promotion des droits humains et de 'égalité des sexes. »-Yasmeen Hassan, directrice exécutive globale, Égalité Maintenant

 

Nous tenons à souligner les énormes efforts déployés par nos partenaires, SPACE International, Ruhama, Immigrant Council of Ireland, et les ONG, activistes, survivantes et organisation participant à la campagne Turn Off the Red Light. Ils ont contribué à faire en sorte que le gouvernement irlandais respecte ses obligations en vertu du droit international et européen et réalise un pas essentiel vers l'égalité des sexes. 

Égalité Maintenant préconise cette approche et tendance actuelle qui s'est révélée efficace pour lutter contre la traite à des fins sexuelles en Europe. En 1999, la Suède est devenue le premier pays à promulguer une telle législation, qui considère juridiquement la prostitution comme une question d'égalité entre les sexes et une forme de violence à l'égard des femmes. La République d'Irlande a suivi cet exemple, tout comme la Norvège, l'Islande, le Canada, l'Irlande du Nord et la France. La tendance en faveur de cette approche est de plus en plus forte dans toute l'Europe, car il devient de plus en plus évident que les tentatives de réglementer le commerce du sexe par la légalisation ou la décriminalisation ne rendent pas la prostitution plus sûre, et au contraire contribuent à l’augmentation de la traite en vue de répondre à la demande. 

En savoir plus sur ce vote historique :

Turn Off the Red Light

Space International

Ruhama

Coalition Against Trafficking in Women

Français
Blog image: 
Ireland passes legislation to protect prostituted women and girls
Blog Author: 
Blog Category: 
Hero Title: 
94-6! L'IRLANDE DEVIENT LE DERNIER PAYS EUROPÉEN À ADOPTER DES LOIS VISANT À METTRE FIN À LA TRAITE ET À L'EXPLOITATION SEXUELLES À DES FINS COMMERCIALES !
Stand-first: 

L'IRLANDE DEVIENT LE DERNIER PAYS EUROPÉEN À ADOPTER DES LOIS VISANT À METTRE FIN À LA TRAITE ET À L'EXPLOITATION SEXUELLES À DES FINS COMMERCIALES !

Body Top: 

Le 14 février 2017, Seanad Éireann, le Sénat Irlandais, a largement voté en faveur du projet de loi sur le droit pénal (infractions sexuelles) de 2015. Désormais, ceux qui payent pour des services sexuels seront pénalisés tandis que celles et ceux pour qui l’on paye ne seront plus traités comme des criminels. Cette législation constitue une énorme victoire et soutiendra les initiatives visant à mettre fin à la demande en tenant les acheteurs de services sexuels responsables de l'exploitation sexuelle des femmes et des filles à des fins commerciales, qui constituent la grande majorité des personnes concernées. La loi reconnaît les niveaux élevés d'exploitation sexuelle au sein de l'industrie du sexe et ses liens avec la traite. Elle renforce également les mesures visant à lutter contre la pédopornographie, le harcèlement sexuel et à prévenir la prédation sexuelle des mineurs. Son adoption coïncide avec One Billion Rising, la campagne globale en solidarité contre l'exploitation des femmes.

 

« Félicitations à tous ceux qui ont travaillé sans relâche pendant des années pour faire adopter cette loi. Nous saluons son adoption et l'effet positif qu'elle aura en matière de promotion des droits humains et de 'égalité des sexes. »-Yasmeen Hassan, directrice exécutive globale, Égalité Maintenant

 

Nous tenons à souligner les énormes efforts déployés par nos partenaires, SPACE International, Ruhama, Immigrant Council of Ireland, et les ONG, activistes, survivantes et organisation participant à la campagne Turn Off the Red Light. Ils ont contribué à faire en sorte que le gouvernement irlandais respecte ses obligations en vertu du droit international et européen et réalise un pas essentiel vers l'égalité des sexes. 

Égalité Maintenant préconise cette approche et tendance actuelle qui s'est révélée efficace pour lutter contre la traite à des fins sexuelles en Europe. En 1999, la Suède est devenue le premier pays à promulguer une telle législation, qui considère juridiquement la prostitution comme une question d'égalité entre les sexes et une forme de violence à l'égard des femmes. La République d'Irlande a suivi cet exemple, tout comme la Norvège, l'Islande, le Canada, l'Irlande du Nord et la France. La tendance en faveur de cette approche est de plus en plus forte dans toute l'Europe, car il devient de plus en plus évident que les tentatives de réglementer le commerce du sexe par la légalisation ou la décriminalisation ne rendent pas la prostitution plus sûre, et au contraire contribuent à l’augmentation de la traite en vue de répondre à la demande. 

En savoir plus sur ce vote historique :

Turn Off the Red Light

Space International

Ruhama

Coalition Against Trafficking in Women

Photo Credits: 
Advocates of the "Brussels Call"in Ireland - December 2016