Mises à jour

Français

 

Gloria Steinem met en évidence la nécessité d'une représentation à l'ONU.

 

70 années se sont écoulées depuis que les Nations Unies (ONU) ont été fondées, et il n'y a jamais eu de femme Secrétaire général malgré l'existence de nombreuses candidates qualifiées venant de toutes les régions du monde (exemples). En règle générale, le poste de Secrétaire général alterne afin que chaque région géographique obtienne son "tour." Cependant, les femmes n'ont jamais obtenu leur "tour". En outre, les femmes sont également sous-représentées à tous les échelons de l'ONU. Pour la dernière décennie, selon ONU Femmes, seulement 24,6 % des postes de haut niveau de l'organisation ont été occupés par des femmes.

En 2016, un nouveau Secrétaire général de l'ONU doit être nommé et c'est le Conseil de sécurité qui est chargé de recommander un candidat à l'Assemblée générale. Les règles régissant le processus de sélection seront adoptées en septembre 2015. Tel que souligné dans la campagne à laquelle participe Egalité Maintenant, 1 pour 7 milliards, et qui a pour but de “Trouver le meilleur dirigeant de l'ONU”, les démarches de nomination ont dans la passé eu lieu à huis clos et les critères spécifiques de recommandation sont inconnus. Il est important qu'à l'avenir l'ONU adopte un processus de nomination transparent et que l'égalité des sexes soit considérée comme un élément fondamental. Ceci serait conforme avec la propre promesse de l'ONU faite il y a 20 ans.

Lors de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes en 1995 à Beijing, 189 gouvernements ont appelé à l'élaboration de « mécanismes afin de présenter des candidatures féminines aux postes de rang supérieur au sein des Nations Unies ». L'an 2000 a été fixé comme date cible pour "réaliser globalement l’égalité entre les sexes, en particulier dans la catégorie des cadres."Nous sommes en 2015 et l'ONU n'a toujours pas rempli cet objectif. L'égalité des sexes, le développement et paix à l'échelle du globe, ne seront jamais réalisés sans une égalité d'accès des femmes aux postes décisionnels et un processus transparent pour y arriver. L'élection du prochain Secrétaire général des Nations Unies constitue une occasion idéale pour mettre en œuvre l'engagement pris à Beijing. Il n'y a aucune raison pour qu'une candidate appropriée ne soit pas nommée Secrétaire général en 2016.

Outre les femmes chefs d'Etatministres des Affaires étrangères et ministres des Finances exerçant leurs fonctions aux plus hauts échelons gouvernementaux dans le monde entier, Egalité Maintenant propose ici une liste de femmes dont les qualifications en tant que membres de l'équipe de direction du Secrétaire général (à compter du 15 Avril 2015) font qu'elles disposent de l'expérience nécessaire pour le poste de Secrétaire général.

Comment agir: 

AGISSEZ !

Il existe actuellement une opportunité de faire de l'égalité une réalité aux niveaux de décision les plus élevés à l'échelle du globe. Veuillez rejoindre notre campagne pour qu'une femme soit nommée Secrétaire général de l'ONU en 2016, et nous aider à faire passer le message. Passez à l'action dès aujourd'hui !

Veuillez demander aux Etats membres, permanents ou non, du Conseil de sécurité de l'ONU, à leur secrétaire d'Etat/ministre des Affaires étrangères respectifs, de soutenir l'élection d'une femme Secrétaire général et d'adopter des procédures de nomination plus transparentes

 

Ambassadeurs et ministres des Affaires étrangères des Etats membres permanents du Conseil de sécurité :

Chine :

  • M. LIU Jieyi, Mission permanente de la République populaire de Chine à l'ONU, 350 E. 35th Street, New York, NY 10016, Etats-Unis; Email:chinamission_un@mfa.gov.cnchinesemission@yahoo.com
  • Ministre des Affaires étrangères Wang Yi, Ministry of Foreign Affairs, No. 2, Chaoyangment Nandajie, Chaoyang District, Beijing, 100701, CHINE; E-Mail:webmaster@mfa.gov.cn

France:

Russie :

  • M. Vitaly Churkin, Mission permanente de la Russie à l'ONU, 36 East 67 Street, New York, NY 10065, Etats-Unis; E-mail: press@russiaun.ru; Twitter: @RussiaUN
  • Ministre des Affaires étrangères Sergey Lavrov, 32/34 Smolenskaya-Sennaya pl., 119200, Moscou G-200, RUSSIE; E-mail: dip@mid.ru; Twitter: @RussiaMFA

Royaume-Uni :

  • M. Matthew Rycroft, Mission permanente du Royaume-Uni à l'ONU, One Dag Hammarskjold Plaza, 885 Second Avenue, New York, NY 10017, Etats-Unis; E-mail: uk@un.int; Twitter: @UKUN_NewYork
  • M. Philip Hammond, Secrétaire d'État aux Affaires étrangères, King Charles Street, Londres, SW1A2AH, ROYAUME-UNI, E-mail:fcocorrespondence@fco.gov.uk; Twitter: @PHammondMP

Etats-Unis :

Membres non permanents du Conseil de sécurité (2016):

Country: 
All letters: 
45000
Sent letters: 
36994
Hero Title: 
Le temps d'une femme
Hero image: 
Hero subtitle: 
Les Nations Unies ont 70 ans, il est temps d'élire une femme au poste de Secrétaire général
Letter Body: 

Cher ambassadeur,

Je vous exhorte, en tant que membre du Conseil de sécurité des Nations Unies, à soutenir activement l'élection d'une femme comme prochaine Secrétaire général des Nations Unies.

Depuis que les Nations Unies ont été fondées il y a 70 ans, il n'y a jamais eu de femme Secrétaire général et un processus transparent et équitable doit être convenu pour que les femmes soient sérieusement prises en considération pour la plus haute fonction. Le Programme d'action, adopté par 189 gouvernements en 1995 lors de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes à Beijing, appelle à l'élaboration de « mécanismes afin de présenter des candidatures féminines aux postes de rang supérieur au sein des Nations Unies ». La prochaine élection du Secrétaire général constitue une occasion significative de mettre en œuvre l'engagement pris à Beijing.

Je vous invite à assumer un rôle de premier plan dans le soutien à la candidature de femmes qualifiées, ainsi que dans la promotion d'une procédure de nomination transparente et significative. Il n'y a aucune raison pour qu'une candidate ne soit pas nommée Secrétaire général en 2016.

Salutations respectueuses,

Cher(e) secrétaire/ministre,

Puisque votre gouvernement est membre du Conseil de sécurité des Nations Unies, je vous exhorte à soutenir activement l'élection d'une femme comme prochaine Secrétaire général des Nations Unies.

Depuis que les Nations Unies ont été fondées il y a 70 ans, il n'y a jamais eu de femme Secrétaire général et un processus transparent et équitable doit être convenu pour que les femmes soient sérieusement prises en considération pour la plus haute fonction. Le Programme d'action, adopté par 189 gouvernements en 1995 lors de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes à Beijing, appelle à l'élaboration de « mécanismes afin de présenter des candidatures féminines aux postes de rang supérieur au sein des Nations Unies ». La prochaine élection du Secrétaire général constitue une occasion significative de mettre en œuvre l'engagement pris à Beijing.

Je vous invite à assumer un rôle de premier plan dans le soutien aux candidature féminines, ainsi que dans la promotion d'une procédure de nomination transparente et significative.

Salutations respectueuses,

Salsa Id: 
20280
Action Date: 
Mardi, avril 21, 2015
Letters Sent (Auto): 
630
All Letters Sent (Auto): 
630

IMPORTANT : Cette campagne d’action est terminée ou interrompue et les informations contenues dans celle-ci peuvent ne plus être d’actualité. Veuillez consulter la section Agissez pour les campagnes actuellement en cours.

 

Gloria Steinem met en évidence la nécessité d'une représentation à l'ONU.

 

70 années se sont écoulées depuis que les Nations Unies (ONU) ont été fondées, et il n'y a jamais eu de femme Secrétaire général malgré l'existence de nombreuses candidates qualifiées venant de toutes les régions du monde (exemples). En règle générale, le poste de Secrétaire général alterne afin que chaque région géographique obtienne son "tour." Cependant, les femmes n'ont jamais obtenu leur "tour". En outre, les femmes sont également sous-représentées à tous les échelons de l'ONU. Pour la dernière décennie, selon ONU Femmes, seulement 24,6 % des postes de haut niveau de l'organisation ont été occupés par des femmes.

En 2016, un nouveau Secrétaire général de l'ONU doit être nommé et c'est le Conseil de sécurité qui est chargé de recommander un candidat à l'Assemblée générale. Les règles régissant le processus de sélection seront adoptées en septembre 2015. Tel que souligné dans la campagne à laquelle participe Egalité Maintenant, 1 pour 7 milliards, et qui a pour but de “Trouver le meilleur dirigeant de l'ONU”, les démarches de nomination ont dans la passé eu lieu à huis clos et les critères spécifiques de recommandation sont inconnus. Il est important qu'à l'avenir l'ONU adopte un processus de nomination transparent et que l'égalité des sexes soit considérée comme un élément fondamental. Ceci serait conforme avec la propre promesse de l'ONU faite il y a 20 ans.

Lors de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes en 1995 à Beijing, 189 gouvernements ont appelé à l'élaboration de « mécanismes afin de présenter des candidatures féminines aux postes de rang supérieur au sein des Nations Unies ». L'an 2000 a été fixé comme date cible pour "réaliser globalement l’égalité entre les sexes, en particulier dans la catégorie des cadres."Nous sommes en 2015 et l'ONU n'a toujours pas rempli cet objectif. L'égalité des sexes, le développement et paix à l'échelle du globe, ne seront jamais réalisés sans une égalité d'accès des femmes aux postes décisionnels et un processus transparent pour y arriver. L'élection du prochain Secrétaire général des Nations Unies constitue une occasion idéale pour mettre en œuvre l'engagement pris à Beijing. Il n'y a aucune raison pour qu'une candidate appropriée ne soit pas nommée Secrétaire général en 2016.

Outre les femmes chefs d'Etatministres des Affaires étrangères et ministres des Finances exerçant leurs fonctions aux plus hauts échelons gouvernementaux dans le monde entier, Egalité Maintenant propose ici une liste de femmes dont les qualifications en tant que membres de l'équipe de direction du Secrétaire général (à compter du 15 Avril 2015) font qu'elles disposent de l'expérience nécessaire pour le poste de Secrétaire général.

Comment agir: 

AGISSEZ !

Il existe actuellement une opportunité de faire de l'égalité une réalité aux niveaux de décision les plus élevés à l'échelle du globe. Veuillez rejoindre notre campagne pour qu'une femme soit nommée Secrétaire général de l'ONU en 2016, et nous aider à faire passer le message. Passez à l'action dès aujourd'hui !

Veuillez demander aux Etats membres, permanents ou non, du Conseil de sécurité de l'ONU, à leur secrétaire d'Etat/ministre des Affaires étrangères respectifs, de soutenir l'élection d'une femme Secrétaire général et d'adopter des procédures de nomination plus transparentes

 

Ambassadeurs et ministres des Affaires étrangères des Etats membres permanents du Conseil de sécurité :

Chine :

  • M. LIU Jieyi, Mission permanente de la République populaire de Chine à l'ONU, 350 E. 35th Street, New York, NY 10016, Etats-Unis; Email:chinamission_un@mfa.gov.cnchinesemission@yahoo.com
  • Ministre des Affaires étrangères Wang Yi, Ministry of Foreign Affairs, No. 2, Chaoyangment Nandajie, Chaoyang District, Beijing, 100701, CHINE; E-Mail:webmaster@mfa.gov.cn

France:

Russie :

  • M. Vitaly Churkin, Mission permanente de la Russie à l'ONU, 36 East 67 Street, New York, NY 10065, Etats-Unis; E-mail: press@russiaun.ru; Twitter: @RussiaUN
  • Ministre des Affaires étrangères Sergey Lavrov, 32/34 Smolenskaya-Sennaya pl., 119200, Moscou G-200, RUSSIE; E-mail: dip@mid.ru; Twitter: @RussiaMFA

Royaume-Uni :

  • M. Matthew Rycroft, Mission permanente du Royaume-Uni à l'ONU, One Dag Hammarskjold Plaza, 885 Second Avenue, New York, NY 10017, Etats-Unis; E-mail: uk@un.int; Twitter: @UKUN_NewYork
  • M. Philip Hammond, Secrétaire d'État aux Affaires étrangères, King Charles Street, Londres, SW1A2AH, ROYAUME-UNI, E-mail:fcocorrespondence@fco.gov.uk; Twitter: @PHammondMP

Etats-Unis :

Membres non permanents du Conseil de sécurité (2016):

Cher ambassadeur,

Je vous exhorte, en tant que membre du Conseil de sécurité des Nations Unies, à soutenir activement l'élection d'une femme comme prochaine Secrétaire général des Nations Unies.

Depuis que les Nations Unies ont été fondées il y a 70 ans, il n'y a jamais eu de femme Secrétaire général et un processus transparent et équitable doit être convenu pour que les femmes soient sérieusement prises en considération pour la plus haute fonction. Le Programme d'action, adopté par 189 gouvernements en 1995 lors de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes à Beijing, appelle à l'élaboration de « mécanismes afin de présenter des candidatures féminines aux postes de rang supérieur au sein des Nations Unies ». La prochaine élection du Secrétaire général constitue une occasion significative de mettre en œuvre l'engagement pris à Beijing.

Je vous invite à assumer un rôle de premier plan dans le soutien à la candidature de femmes qualifiées, ainsi que dans la promotion d'une procédure de nomination transparente et significative. Il n'y a aucune raison pour qu'une candidate ne soit pas nommée Secrétaire général en 2016.

Salutations respectueuses,

Cher(e) secrétaire/ministre,

Puisque votre gouvernement est membre du Conseil de sécurité des Nations Unies, je vous exhorte à soutenir activement l'élection d'une femme comme prochaine Secrétaire général des Nations Unies.

Depuis que les Nations Unies ont été fondées il y a 70 ans, il n'y a jamais eu de femme Secrétaire général et un processus transparent et équitable doit être convenu pour que les femmes soient sérieusement prises en considération pour la plus haute fonction. Le Programme d'action, adopté par 189 gouvernements en 1995 lors de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes à Beijing, appelle à l'élaboration de « mécanismes afin de présenter des candidatures féminines aux postes de rang supérieur au sein des Nations Unies ». La prochaine élection du Secrétaire général constitue une occasion significative de mettre en œuvre l'engagement pris à Beijing.

Je vous invite à assumer un rôle de premier plan dans le soutien aux candidature féminines, ainsi que dans la promotion d'une procédure de nomination transparente et significative.

Salutations respectueuses,