Projet de l'Alliance des Avocats pour la Femme

Printer-friendly versionSend to friend

Egalité Maintenant a créé le Projet de l'Alliance des Avocats pour la Femme (en anglais sous l'acronyme LAW Project) pour soutenir les femmes dans le monde entier qui se servent de plus en plus de la législation pour promouvoir l'égalité des droits de la femme. Le Projet est né suite à la Réunion internationale d'Avocats à Nairobi en juin 2001.

Au mois de novembre 2001, le Projet LAW a organisé un atelier consacré au Protocole optionnel à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (Convention on the Elimination of All Forms of Discrimination Against Women, CEDAW). De même, en novembre 2001, Jessica Neuwirth, l’une des fondatrices d’Egalité Maintenant, a témoigné au nom du Projet LAW lors d’une audience de la Commission interaméricaine des droits de l'homme consacrée aux violences contre les femmes, une audience organisée par le Centre pour la justice et le droit international (Center for Justice and International Law (CEJIL)). Le Projet LAW a conseillé le Comité de l'Amérique latine et des Caraïbes pour la défense des droits des femmes (CLADEM) dans son rôle de co-requérant, aux côtés du CEJIL, dans l'affaire de MZ, un cas de viol commis en Bolivie, déclarée admissible par la Commission. Au mois de juin 2002, le Projet LAW a déposé un mémoire relatif à l’affaire, en qualité d’amicus curiae (PDF 212K) en anglais et espagnol seulement).

Au nombre des autres initiatives du Projet LAW figurent :

  • Le travail avec des organisations au Mexique pour présenter une requête au Comité des Nations Unis sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes pour solliciter de celui-ci que soient prises des mesures destinées à lutter contre l’enlèvement, le viol et le meurtre de femmes à Ciudad Juárez à Chihuahua, au Mexique.
  • Le rassemblement d'organisations régionales de femmes en Afrique dans le cadre d’une campagne destinée à faire adopter le Protocole relatif aux droits des femmes en Afrique afin de protéger et de promouvoir les droits des femmes sur le continent africain.
  • La présentation de mémoires, en qualité d’amicus curiae, dans des affaires relatives à la discrimination à l’égard des femmes.

Le Projet LAW était dirigé conjointement par Catharine MacKinnon, Professeur de droit à l’université du Michigan et aux Chicago Law Schools, et par Jessica Neuwirth, ex-Présidente d’Egalité Maintenant.