Lettre type: Arabie Saoudite : les femmes sous la tutelle perpétuelle des hommes de leur famille

Printer-friendly version

[His Majesty King Abdullah bin Abdul Aziz Al Saud
Le Royaume d'Arabie saoudite
Télécopie : +966 1 491 2726]

[His Excellency Dr. Muhammad bin Abdul Elkarim Abdul Azziz El Issa
Minister of Justice
University Street, Riyadh 11137
Le Royaume d'Arabie saoudite
Télécopie : +966 1 401 1741]

[Date]

[Votre Majesté] [Monsieur le Ministre],

Je vous écris pour vous faire part de ma profonde préoccupation quant au système de tutelle masculine perpétuelle sur les femmes saoudiennes. Ses conséquences sont immenses pour les saoudiennes et incompatibles avec leurs droits humains. Bien que je sois heureux/heureuse de la réunion, en février 2010, de Fatima Bent Suleiman et de Mansour El Timani, suite à l’arrêt du Conseil saoudien suprême d'annuler leur divorce forcé, je demeure préoccupé(e) par le fait que cette décision puisse ne pas s'appliquer à d'autres affaires similaires dans le Royaume, et qu'elle n'ait pas pour effet d'éradiquer le système ou la pratique de la tutelle masculine.
Ce système place les femmes saoudiennes en situation de vulnérabilité à d’innombrables égards, tant dans la sphère privée que publique ; leur liberté de décision et de mouvement est très réduite. Je vous demande de veiller à ce que le système juridique et judiciaire saoudien ainsi que la pratique, reflètent les déclarations de votre gouvernement devant les organes internationaux des droits humains selon lesquelles les femmes d’Arabie saoudite ne sont pas soumises à une quelconque tutelle masculine. A cet égard, je vous demande de bien vouloir affirmer solennellement que les femmes sont en droit de se marier comme il leur plaît et de le rester tant qu'elles le souhaitent, sans interférence de tiers, et de prendre toutes décisions les concernant quant à leur éducation, leur santé, leurs déplacements, leur emploi et les autres aspects de leur existence. Je vous invite à apporter votre soutien à la mise en place d'un droit des personnes codifié, afin de garantir les droits des femmes en matière de mariage et de divorce, ainsi que dans tous les autres aspects de leur existence, et de mettre fin à la pratique de la tutelle masculine.
Je vous remercie de l'attention que vous voudrez bien accorder à ce problème.

Veuillez agréer, [Votre Majesté] [Votre Excellence], l’expression de mes salutations les plus respectueuses.