Hawaï : une loi pour mettre fin au tourisme sexuel et punir les opérateurs de sex tours

Version imprimableSend to friend
IMPORTANT : Cette campagne d’action est terminée ou interrompue et les informations contenues dans celle-ci peuvent ne plus être d’actualité. Veuillez consulter la section Agissez pour les campagnes actuellement en cours.
Date: 
1 Mar 2004

Q: Est-ce que je pourrai vraiment avoir deux filles en même temps ?

R: C’est totalement EXACT !! Vous devrez simplement payer 150 dollars au lieu de 75, mais pour passer un moment INOUBLIABLE !! Vous pouvez avoir autant de filles que votre chambre peut en contenir.

--extrait de la Foire aux questions du site Web de Video Travel vantant son Superséjour Tourisme sexuel oriental.

Tous les ans en mai et novembre, Melvin Hamaguchi, directeur de l’agence de voyages hawaïenne Video Travel basée à Honolulu, organise un Superséjour Tourisme sexuel oriental en Thaïlande, qu’il décrit comme « la capitale mondiale du sexe !!». M. Hamaguchi propose à ses clients des chambres simples où ils peuvent « s’adonner aux plaisirs du sexe avec la ou les filles de leur choix… ». Il encourage aussi la prostitution en indiquant aux clients les « endroits où l’on peut trouver les filles les plus jolies, les prix les plus bas et les environnements les plus sûrs… » M. Hamaguchi garantit en outre à ses clients « des milliers de jeunes beautés à moitié nues, qui dansent sans le haut et le bas pour votre plaisir en attendant que vous les choisissiez pour passer la nuit avec vous… ». A partir de 2 395 $ le séjour, M. Hamaguchi s’engage à « être votre guide personnel tout au long de votre voyage en Thaïlande » et à procurer des femmes livrées à la prostitution directement à ses clients.

Les activités de prostitution qui se déroulent lors des séjours organisés par M. Hamaguchi sont explicitement évoquées dans le matériel promotionnel de Video Travel. Son site Web donnait des informations sur les tarifs de la prostitution et expliquait le système du barfine utilisé pour payer les prostituées, qui comprend un dédommagement au bar où travaille la femme, plus un « pourboire » à la femme pour la passe achetée. Le versement du « pourboire », directement à la femme en question, est qualifié de pratique « normale » et « requise ». Le site Web décrivait également les services sexuels proposés lors du Superséjour Tourisme sexuel oriental et montrait des photos de femmes asiatiques se livrant à des actes sexuels avec des hommes. Les activités de M. Hamaguchi constituent une promotion de la prostitution en violation des dispositions du code pénal de Hawaï, Division 5, Titre 37, §§712-1201 à 1204, qui stipulent qu’une personne est coupable de promotion de la prostitution lorsqu’elle « encourage sciemment la prostitution ou en tire bénéfice », notamment en agissant d’une manière « visant à instituer, aider ou faciliter un acte ou une entreprise de prostitution ». M. Hamaguchi a fermé son site Web Video Travel en novembre 2003 suite à la campagne médiatique lancée par Egalité Maintenant et à un rassemblement de protestation organisé devant les locaux de Video Travel par le groupe local hawaïen Girl Fest/Safe Zone Foundation. Mais contrairement à ce qu’il a affirmé à la presse, à savoir qu’il n’organisait plus de séjours de tourisme sexuel, M. Hamaguchi a déclaré à un employé d’Egalité Maintenant se faisant passer pour un client potentiel qu’un nouveau départ était prévu en mai 2004.

M. Hamaguchi opère actuellement dans le cadre d’une licence de voyagiste délivrée par le ministère du commerce et de la consommation de l’Etat de Hawaï. En août 2002, Egalité Maintenant a pu présenter à ce dernier les conclusions de son enquête clandestine démontrant que M. Hamaguchi faisait la promotion de la prostitution, et elle a demandé qu’il use de son pouvoir discrétionnaire pour révoquer la licence de M. Hamaguchi, conformément à la loi hawaïenne. La section 436B-19(12) des Hawaii Revised Statutes prévoit la révocation de cette licence en cas de « manquement au respect, à l’observance ou à l’adhésion d’une loi, tel que l’organisme de délivrance juge inapproprié ou indésirable la détention d’une licence par le demandeur ou le titulaire ». La section 436B-19(9) prévoit comme autres motifs de révocation « une conduite ou une pratique contraire aux normes éthiques de la profession ou de l’activité soumise à licence ». L’organisation de séjours de tourisme sexuel est contraire aux codes d’usage de nombreux organismes professionnels du tourisme, y inclus l’Organisation mondiale du tourisme. Malgré cela, le ministère du commerce et de la consommation n’a pas révoqué la licence de voyagiste de M. Hamaguchi.

En novembre 2003, Egalité Maintenant a demandé au Procureur général de Hawaï, Mark Bennett, de poursuivre M. Hamaguchi en justice pour promotion de la prostitution. En dépit des preuves qu’Egalité Maintenant lui a présentées, M. Bennett n’a engagé à ce jour aucune action contre M. Hamaguchi. Egalité Maintenant continue de faire pression pour que ce dernier soit poursuivi devant les tribunaux.

Le Parlement de l’Etat de Hawaï est en train d’examiner un projet de loi, le House Bill 2020, qui a déjà été adopté par la Chambre des Représentants de Hawaï et qui, sous sa forme actuelle, ferait expressément de la promotion des voyages aux fins de prostitution un crime grave (felony) et un motif de refus ou de révocation d’une licence de voyagiste. Toute modification faite par le Sénat devra être renvoyée devant la Chambre des Représentants pour approbation. Le projet de loi proclame que la prostitution et l’industrie du tourisme associée, qui représente 1 milliard de dollars, sont « intrinsèquement néfastes et déshumanisantes, et contribuent au trafic des êtres humains tout comme l’industrie du sexe ». La loi affirme en outre qu’il est indispensable de décourager le tourisme sexuel pour réduire la demande de trafic sexuel, et énonce parmi ses objets de « promouvoir et protéger les droits des femmes et des filles exploitées par les amateurs de tourisme sexuel…. La loi exprime ainsi avec force l’opposition claire de Hawaï à toute forme de tourisme sexuel, » en protégeant les femmes mais aussi les jeunes filles des méfaits de la prostitution. Egalité Maintenant a déposé des témoignages en faveur du projet de loi.

Pour Egalité Maintenant, la législation actuelle de Hawaï permet déjà de poursuivre en justice des opérateurs de sex tours comme M. Hamaguchi, mais avec la nouvelle loi il sera plus facile d’engager une procédure civile et pénale pour mettre fin aux activités de tourisme sexuel proposées par les voyagistes hawaïens. La loi pourra aussi servir de modèle pour élaborer d’autres lois sur le tourisme sexuel, au niveau fédéral et des Etats.

Comment agir: 

Nous vous invitons à écrire aux Chefs de la majorité et de la minorité du Sénat et de la Chambre des Représentants de Hawaï pour leur demander d’appuyer le projet de loi interdisant le tourisme sexuel (HB 2020 sous sa forme actuelle). Faites valoir que le vote de cette loi permettra de poursuivre plus facilement les opérateurs de sex tours comme Melvin Hamaguchi, et que la loi pourrait servir de modèle à d’autres Etats. Saluez les efforts déployés par l’Etat de Hawaï pour éliminer le tourisme sexuel, et rappelez aux législateurs que le tourisme sexuel contribue à la traite des femmes et des filles. Adressez vos lettres aux personnes ci-dessous :

 

Senate Majority Leader Colleen Hanabusa
21st Senatorial District
Hawaii State Capitol, Room 214
415 South Beretania Street
Honolulu, HI 96813
USA
Téléphone : +1-808-586-7793
Fax: +1-808-586-7797
E-mail: senhanabusa@Capitol.hawaii.gov

 

Senate Minority Leader Fred Hemmings
25th Senatorial District
Hawaii State Capitol, Room 221
415 South Beretania Street
Honolulu, HI 96813
USA
Téléphone : +1-808-587-8388
Fax: +1-808-587-7240
E-mail: senhemmings@Capitol.hawaii.gov

     

House Majority Leader Scott K. Saiki
22nd Representative District
Hawaii State Capitol, Room 438
415 South Beretania Street
Honolulu, HI 96813
USA
Téléphone : +1-808-586-8485
Fax: +1-808-586-8489
E-mail: repsaiki@Capitol.hawaii.gov

 

House Minority Leader Galen Fox
23rd Representative District
Hawaii State Capitol, Room 318
415 South Beretania Street
Honolulu, HI 96813
USA
Téléphone : +1-808-586-8520
Fax: 1+808-586-8524
E-mail: repfox@Capitol.hawaii.gov