Pologne: L'Ordre des Médecins interdit à ses membres de pratiquer des avortements légaux

Version imprimableSend to friend
IMPORTANT : Cette campagne d’action est terminée ou interrompue et les informations contenues dans celle-ci peuvent ne plus être d’actualité. Veuillez consulter la section Agissez pour les campagnes actuellement en cours.
Date: 
1 Mai 1992

Un nouveau Code d'Ethique du Médecin, adopté en décembre 1991 par l'Ordre Polonais des Médecins interdit ces derniers de pratiquer des avortements, acte pourtant légal in Pologne depuis 1956. Un projet de loi pour interdire l'avortement a été débattu au sein même de l'assemblée nationale polognaise, le Sejm, lors de sa dernière séance et rejeté. Ce projet de loi a été re-déposé au Sejm et est en cours de discussion.

Le nouveau Code d'Ethique du Médecin contient une nouvelle adaptation du Serment d'Hippocrate: il engage les médecins "à respecter la vie humaine et la santé dès la conception" et interdit l'avortement dans tous les cas sauf lors d'une grossesse après viol ou inceste et mise en danger de la vie ou de la santé de la mère. Si un médecin pratique un avortement malgré le Code d'Ethique, il peut se voir refuser le droit d'exercer son métier par L'Ordre Polonais des Médecins.

Le Code d'Ethique du Médecin rentrera en vigueur le 3 mai 1992 et entraînera une action immédiate contre les médecins ne s'y conformant pas. L'avortement étant légal en Pologne, un médecin pourrait, en théorie, introduire un recours contre la décision de l'Ordre Polonais des Médecins devant la Cour de cassation. Mais comme l'a indiqué Witold Preiss, Conseiller juridique de L'Ordre des Médecins, lors d'une conférence de presse "personne ne peut remettre en cause légalement le code lui-même, en tant que décision du Conseil de l'Ordre."

Il y a deux ans la première Conférence des Médecins a nommé un comité pour rédiger un code d'éthique pour les médecins polonais. Bien qu'approuvée l'an dernier lors de la seconde Conférence Nationale des Médecins la version définitive de ce Code n'a pas rencontré l'approbation totale de tous les médecins notamment les restrictions imposées pour pratiquer l'avortement. Selon un récent sondage effectué dans la région de Gorzow, 70% des médecins interrogés seraient contre ces restrictions. Tadeusz Chrusciel, Président de l'Ordre Polonais des Médecins, a exprimé la nécessité pour les médecins polonais d'être "non seulement les guérisseurs du corps mais aussi aussi ceux de l'âme." Il a également manifesté la volonté de modérer ce qu'il pense être un excès de liberté sexuelle en Pologne.

Comment agir: 

Vous pouvez aider les femmes polonaises à sauvegarder leur droit à l'avortement, soit en alertant les mèdia, soit en contactant directement L'Ordre Polonais des Médecins pour lui faire part de leur refus d'accepter les sanctions imposées à tout médecin exerçant son métier de soigner tel que la loi polonaise le stipule.

Adressez vos lettres, télégrammes ou appels téléphoniques à:

Dr. Tadeusz Chrusciel, Président
Ordre Polonais des Médecins
Naczelna Izba Lekarska
ul. Grojecka 65a
02-094 Warsaw, Poland
Tel: 48-22-22-15-73
       48-22-22-21-54
Fax: 48-26-58-17-01