Koweït : La lutte pour le droit de vote des femmes enfin gagnée

Version imprimable
Numéro de l'action: 
19.2
IMPORTANT : Cette campagne d’action est terminée ou interrompue et les informations contenues dans celle-ci peuvent ne plus être d’actualité. Veuillez consulter la section Agissez pour les campagnes actuellement en cours.
Date: 
1 Mai 2005

Après 20 ans de lutte pour pouvoir participer à la vie politique, les femmes koweïtiennes ont enfin obtenu le droit de vote et d’éligibilité. Le 16 mai, par 35 voix contre 23 et une abstention, le parlement koweïtien a amendé la loi électorale en vue d’autoriser les femmes du Koweït à voter et se porter candidates aux élections locales et législatives. Les députés opposés au droit de vote des femmes ont souvent justifié leur position par des motifs religieux ou sociaux. Cette faction fondamentaliste a réussi à faire inclure dans la nouvelle loi l’obligation pour les femmes électrices ou candidates de se conformer à la loi islamique. Les implications de cette disposition ne sont pas encore claires. Le projet de loi ayant été adopté trop tard pour permettre aux femmes de voter aux élections municipales du mois de juin, la première occasion qu’elles auront d’exercer leurs nouveaux droits devrait donc être les élections législatives prévues pour 2007.

La campagne en faveur du droit de vote des femmes au Koweït s’est accélérée ces six dernières années. Le 16 mai 1999, l’Emir du Koweït, Sheikh Jaber Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, a publié un décret accordant aux femmes les pleins droits politiques, leur permettant de voter et de se porter candidates à des élections. Ce décret a été annulé par un vote aux deux tiers du parlement le 23 novembre 1999. Plusieurs projets de modification de la loi électorale du pays ont été présentés par la suite au parlement, sans succès. Des femmes ont également tenté de se faire inscrire sur les listes électorales et plusieurs actions en justice ont été engagées contre l’Etat pour avoir refusé l’inscription des femmes, mais les tribunaux ont à chaque fois classé l’affaire. Jusqu’à ce que l’Arabie saoudite accorde le droit de vote aux hommes tout récemment, le Koweït restait le dernier pays du monde où seuls les hommes pouvaient voter.

Le refus des droits politiques de la femme violait plusieurs articles de la Constitution du Koweït. L'article 6 stipule que « le système du gouvernement sera démocratique, système sous lequel le peuple est investi de la souveraineté, étant la source de tous les pouvoirs ». L'article 7 de la Constitution stipule que « la justice, la liberté et l'égalité seront les piliers de la société ». Les garanties de la démocratie et de l'égalité sont énumérées aussi dans l'article 8, qui stipule que l'Etat assurera « l'égalité des chances pour les citoyens », et dans l'article 29, qui stipule que « tous les gens sont égaux devant la loi en dignité humaine et en matière de droits et devoirs publics ». Le réseau Action Femmes d’Egalité Maintenant appuie depuis 2001 la bataille menée par les koweïtiens pour obtenir le droit de vote des femmes.

Comment agir: 

Nous vous invitons à écrire à l’Emir du Koweït pour rendre hommage au soutien qu’il a manifesté envers les droits politiques des femmes et saluer la décision du parlement koweïtien d’accorder aux femmes le droit de vote et d’éligibilité. Nous vous invitons à écrire également au Ministre de l’Intérieur pour exprimer votre satisfaction après l’amendement à la loi électorale, mais aussi demander des assurances sur le fait que la disposition de la nouvelle loi imposant aux femmes de se conformer à la loi islamique ne sera pas utilisée comme un moyen de limiter le droit de vote et d’éligibilité des femmes. Adressez vos lettres à :

HH Sheikh Jaber Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah
Diwan of Highness Emir
P.O. Box 799
13008 Safat
KOWEIT
Télécopie : +965 539 3069

HE Sheikh Nawas Al-Ahamad Al-Jaber Al-Sabah
Minister of the Interior and Deputy Prime Minister
P.O. Box 12500, Shamiya
71655 Kuwait City
KOWEIT
Télécopie : +965 243 6570