Déclaration de solidarité

Version imprimable

Afghan Women's Summit

Par solidarité avec les femmes afghanes réunies à Bruxelles du 4 au 5 décembre, des activistes pour les droits de la femme venues de la Belgique, de la Croatie, des Etats-Unis, de la France, de l'Inde, de l'Italie, de la Jordanie, du Maroc, du Pakistan, de la Palestine, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, de la Somalie, du Tajikistan, de la Tunisie et de la Turquie se sont réunies en séance parallèle à Bruxelles pour élaborer des stratégies de soutien pour la mise en oeuvre de la Proclamation de Bruxelles publiée par le Sommet des Femmes Afghanes. Un nombre d'initiatives a été élaboré par ce groupe, lequel a compris des activistes de pays déchirés par la guerre, des artistes, des avocates, des donateurs de fonds, et une parlementaire. Le groupe a été profondément ému et inspiré par la clarté et par le brillant de la Proclamation de Bruxelles et par la vision qu'ont les Afghanes de l'avenir de leur pays. Pour soutenir cette vision, le groupe s'est engagé à entreprendre les dispositions suivantes:

  • Entreprendre une campagne de préconisation pour assurer que les fonds affectés à la reconstruction de l'Aghanistan par la communauté internationale dépendront (i) de la participation des femmes à la prise de décision relative à l'affectation de crédits; (ii) de l'inclusion des organisations non gouvernementales de femmes parmi les bénéficiaires de subventions; et (iii) de l'emploi des fonds pour la mise en oeuvre des priorités énumérées dans la Proclamation de Bruxelles.
  • Déclarer la journée internationale de la femme 2002 que pour les femmes, "l'Afghanistan est partout," ce qui veut dire que nous nous joignons aux femmes de l'Afghanistan en solidarité, non seulement parce que nous nous identifions toutes à leurs souffrances, mais aussi parce que nous comprenons que les mêmes conditions de violence, d'oppression, d'invisibilité, et d'autres formes d'inégalité auxquelles l'Afghanistan a été en proie, sont universelles. Nous nous servirons du 8 mars pour mobiliser une revendication mondiale de l'exécution de la Proclamation de Bruxelles, publiée par le Sommet des Femmes Afghanes.
  • Fonder un groupe de travail international d'avocates spécialistes dans les droits de la femme, qui auront une compétence particulière dans la préparation de législation et en droit constitutionnel.
  • Soutenir dans le domaine politique le Ministère des Femmes en Afghanistan créé par l'Accord de Bonn et entreprendre des efforts pour encourager l'éducation du corps électoral et la participation des femmes aux élections.
  • Coordonner un effort pour financer les initiatives de base locales des femmes afghanes en Afghanistan et dans les pays voisins, effort qui mettra à disposition aux femmes afghanes au moins un million de dollars au cours des trois prochaines années.
  • Promouvoir le recrutement des femmes par les Nations Unies pour qu'elles soient employées dans les diverses agences du système de l'ONU, qui opèrent en Afghanistan et dans les pays voisins.