Lettre modèle à l'attention à M. Kasale: Zambie : la pratique omniprésente du viol des filles par leurs enseignants – Une victoire dans l’affaire de R.M.

Version imprimable

M. Tresford Kasale
Director
Victim Support Unit
Zambia Police Headquarters
Independence Avenue
PO Box 50103, Ridgeway
Lusaka 10101
Republic of Zambia
Fax : +260 211 250 825

[Date]

Monsieur le Directeur,

Je vous écris au sujet de la décision historique rendue par le Juge Phillip Musonda de la Cour suprême de Lusaka, le 30 juin 2008, dans l’affaire R.M., une écolière de treize ans qui a été violée par son professeur, Edson (ou Edward) Hakasenke. Le jugement est devenu définitif en août 2009 après que le gouvernement zambien ait renoncé à faire appel. Dans sa décision, le Juge Musonda a déféré l’affaire au Directeur du ministère public (Director of Public Prosecutions) afin d’engager d’éventuelles poursuites.

Je crains fort que, trois ans après l’incident, M. Hakasenke ne reste en liberté et je vous demande instamment de prendre des mesures immédiates en vue de l’arrêter. Les pays doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour protéger les filles contre toutes les formes de violence, y compris la violence sexuelle. Les obligations auxquelles la Zambie est tenue sont inscrites dans la propre constitution zambienne, et d’autres instruments de défense des droits humains auxquels la Zambie est partie, y compris le Protocole à la Charte africaine relatif aux droits de la femme en Afrique. Je vous exhorte à veiller à ce que toutes les filles en Zambie bénéficient du plein soutien de l’Unité de soutien aux victimes (VSU) si elles sont victimes d’un viol et à ce que toutes les poursuites prévues par la loi soient engagées contre les violeurs.

Je vous remercie de votre attention et vous prie de croire, Monsieur le Directeur, à l’assurance de ma très haute considération.