Mise à jour à destination des membres: justice pour toutes les femmes et les filles

Version imprimable

Mises à jour des Actions
LIBERIA - INTERDIR LES MGF: l’affaire Ruth Berry Peal, qui avait été enlevée et mutilée de force par des membres de Sande (une société clandestine composée de femmes) au Libéria en 2010, a finalement été conclue en janvier dernier. Bien que Ruth ait finalement obtenu justice et que ses agresseurs aient été condamnées, elle continue à recevoir des menaces. Le ministère de l’Egalité entre les sexes lui a conseillé de déménager mais elle est réticente à le faire. La puissante société Sande continue à exercer une grande influence politique au Libéria, et ce dans un climat d'intimidation qui pèse largement sur la manière dont les MGF sont perçues et discutées. Par conséquent, veuillez nous rejoindre et appeler le gouvernement libérien à soutenir et protéger Ruth, ainsi qu’à consolider les annonces faites par le ministre de l'Intérieur en 2011 qui visent à promulguer et à faire appliquer de toute urgence une loi interdisant les MGF. Au Liberia, plus de 58% des femmes ont subi des mutilations génitales.

MAROC - METTRE UN TERME A L’EXEMPTION DE PEINE POUR LES VIOLEURS: suite à notre campagne pour mettre fin à l'exemption légale pour les violeurs qui épousent leur victime, le ministère marocain de la Justice et des Libertés a approuvé des modifications au Code pénal en février dernier. Même si un examen approfondi de ces amendements  a été reporté, les changements, qui incluent une révision de l'article 475, aboutiraient à un renforcement des sanctions en cas de violences sexuelles. Nous allons soutenir nos partenaires qui appellent à réviser le Code pénal en profondeur afin d’abroger les dispositions discriminatoires à l'égard des femmes, et à introduire des dispositions qui protègent leurs droits. 

OUGANDA - S’ATTAQUER AUX VIOLENCES SEXUELLES ENVERS LES PERSONNES HANDICAPEES: dans le cadre de nos efforts continus pour veiller à ce que les autorités ougandaises enquêtent et engagent des poursuites en cas de violences sexuelles à l'égard des personnes handicapées, Egalité Maintenant et notre partenaire, LAPD, avons plaidé pour que Sanyu, une fille gravement handicapée qui est tombée enceinte à la suite d’un viol, obtienne justice. Le dernier des quatre suspects, qui était en fuite, a été retrouvé mort début 2013. Avec nos partenaires, nous élaborons des stratégies afin de créer un précédent et que le gouvernement prenne des mesures spécifiques pour combattre et prévenir les violences sexuelles contre les filles handicapées.

Egalité Maintenant et CSW 57

La 57e session de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies (CSW), qui a réuni des ONG, des représentants des Etats membres, des entités des Nations Unies, et des activistes de toutes les régions du monde, a duré deux semaines et s’est conclue le 15 mars dernier. Cette session a abordé la question de l'élimination et de la prévention de toutes les formes de violence à l’égard des femmes et des filles. Egalité Maintenant a été actif tout au long de la session, notamment en coparrainant une discussion avec l’ONG arabe de défenses des femmes  Karama, en animant un événement sur les réalités de la prostitution organisé par le Lobby européen des femmes, en participant à un panel du Groupe de travail des Nations Unies sur la discrimination à l'égard des femmes dans la législation et dans la pratique et, en tant que membre de la Coalition sur les adolescentes, en contribuant à la rédaction d'un exposé oral présenté au siège de l'ONU par une adolescente.

Tandis qu'il est encourageant de constater que, contrairement à l'an dernier, les gouvernements ont adopté des conclusions concertées à la fin de la session, la réaffirmation des cadres juridiques existants ne suffit pas, surtout dans le contexte d’un retour en arrière quant aux droits des femmes dans le monde. Il est essentiel que les gouvernements, les individus, les ministères et organismes agissent clairement afin de mettre en œuvre et de faire respecter les engagements actuels qui ont pour but d’éradiquer la violence et la discrimination contre les femmes, et  qu’ils en soient tenus pour responsable. Même dans le cadre de la CSW, un espace de discussion créé pour promouvoir les droits des femmes, plusieurs pays s’y sont opposés avec véhémence, ont tenté de vider le droit international de toute substance, et d’exagérer l'importance de la religion, de la tradition et de la culture d'une manière qui aurait un impact négatif sur les femmes. Alors que nous nous approchons de 2015, la date fixée par le PNUD pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement, des mesures doivent être prises afin d’adopter un Plan mondial de mise en œuvre pour mettre fin à la violence envers les femmes et les filles, tel que préconisé par les membres des groupes de défense des droits des femmes de par le monde.

Chime for Change
Egalité Maintenant est heureux d'être membre de Chime for Change, la campagne de Gucci qui agit pour «partout promouvoir l'éducation, la santé et la justice pour toutes les femmes et les filles.» Egalité Maintenant participe à plusieurs projets dans le cadre de leur programme axé sur la justice et Yasmeen Hassan, notre directrice globale, est membre du conseil consultatif. Le 1er juin, The Sound of Change Live, « un concert événement qui vise à mettre les questions liées aux femmes et aux filles sur le devant de la scène », comprendra des artistes de renommée mondiale et aura lieu à Londres au stade de Twickenham. Pour en savoir plus sur la campagne, rendez-vous sur www.chimeforchange.org.