De solides lois et politiques fondées sur l'égalité et les droits humains sont au coeur de l'action d'Égalité Maintenant pour mettre fin à la traite et l'exploitation à des fins sexuelles. En s'attaquant à la source du problème, la demande pour des rapports sexuels rémunérés, nous pouvons protéger les femmes et les filles. Pas de demande, pas d'offre.

Traite des personnes : comment les femmes et les filles sont exploitées dans le cadre du commerce sexuel

La traite aux fins d'exploitation sexuelle est l'entreprise criminelle ayant la plus forte croissance au monde, et les femmes et les filles représentent 98 % des victimes. Bien que le droit international et les lois de 134 pays criminalisent la traite à des fins sexuelles, il est toujours légalement et socialement acceptable de traiter les femmes et les filles comme des marchandises.

De nombreux pays disposent de lois qui criminalisent, décriminalisent ou légalisent pleinement le commerce du sexe de façon nuisible : dans tous les cas, elles punissent celles qui sont exploitées, ou encouragent ouvertement leur exploitation et fournissent aux trafiquants, proxénètes, propriétaires de maisons closes et acheteurs de services sexuels un environnement plus sûr dans lequel opérer.

Eléments constitutifs de la traite

Les faits: le recrutement, le transport, le transfert, l'hébergement ou l'accueil de personnes;

Les moyens: la menace de recours ou le recours à la force, la contrainte, l'enlèvement, la fraude, la tromperie, l'abus d'autorité ou d'une situation de vulnérabilité, l'offre de paiements ou d'avantages à une personne ayant autorité sur la victime;

La raison: aux fins d'exploitation, y compris l'exploitation de la prostitution d'autrui ou d'autres formes d'exploitation sexuelle, le travail forcé, l'esclavage.

- Protocole visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants (Nations-Unies, 2000), ratifié par 154 pays.

 

Comment Égalité Maintenant agit pour mettre fin à la traite sexuelle

“La compréhension de la traite des personnes et de la prostitution doit changer... Les femmes sont des êtres humains, et non pas des marchandises qui peuvent être achetées et vendues.”
– Alma, Philippines, survivante/activiste et cofondatrice de Buklod Center

D'innombrables femmes et filles sont achetées et vendues chaque année dans le cadre du commerce du sexe, à savoir la prostitution, qui constitue souvent la finalité de la traite à des fins sexuelles. Sans le commerce du sexe, il n'y aurait pas d'industrie dans le cadre duquel les femmes et les filles pourraient être trafiquées, et ainsi les initiatives pour lutter contre la traite à des fins sexuelles doivent également s'attaquer à la prostitution.

Égalité Maintenant fait pression pour l'adoption de lois qui s'attaquent à la fois à ceux qui profitent de ce crime, les trafiquants, propriétaires de maisons closes, voyagistes organisateurs de tourisme sexuel et les proxénètes, et aussi ceux qui alimentent et soutiennent la demande : les clients. Tenir les acheteurs de services sexuels pour responsables permet de réduire la traite. Nous soutenons également les associations sur le terrain qui œuvrent pour mettre fin à la traite sexuelle dans leur pays.

Français
Hero Title: 
fin à la traite sexuelle
Body Top: 

Traite des personnes : comment les femmes et les filles sont exploitées dans le cadre du commerce sexuel

La traite aux fins d'exploitation sexuelle est l'entreprise criminelle ayant la plus forte croissance au monde, et les femmes et les filles représentent 98 % des victimes. Bien que le droit international et les lois de 134 pays criminalisent la traite à des fins sexuelles, il est toujours légalement et socialement acceptable de traiter les femmes et les filles comme des marchandises.

De nombreux pays disposent de lois qui criminalisent, décriminalisent ou légalisent pleinement le commerce du sexe de façon nuisible : dans tous les cas, elles punissent celles qui sont exploitées, ou encouragent ouvertement leur exploitation et fournissent aux trafiquants, proxénètes, propriétaires de maisons closes et acheteurs de services sexuels un environnement plus sûr dans lequel opérer.

Eléments constitutifs de la traite

Les faits: le recrutement, le transport, le transfert, l'hébergement ou l'accueil de personnes;

Les moyens: la menace de recours ou le recours à la force, la contrainte, l'enlèvement, la fraude, la tromperie, l'abus d'autorité ou d'une situation de vulnérabilité, l'offre de paiements ou d'avantages à une personne ayant autorité sur la victime;

La raison: aux fins d'exploitation, y compris l'exploitation de la prostitution d'autrui ou d'autres formes d'exploitation sexuelle, le travail forcé, l'esclavage.

- Protocole visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants (Nations-Unies, 2000), ratifié par 154 pays.

 

Comment Égalité Maintenant agit pour mettre fin à la traite sexuelle

“La compréhension de la traite des personnes et de la prostitution doit changer... Les femmes sont des êtres humains, et non pas des marchandises qui peuvent être achetées et vendues.”
– Alma, Philippines, survivante/activiste et cofondatrice de Buklod Center

D'innombrables femmes et filles sont achetées et vendues chaque année dans le cadre du commerce du sexe, à savoir la prostitution, qui constitue souvent la finalité de la traite à des fins sexuelles. Sans le commerce du sexe, il n'y aurait pas d'industrie dans le cadre duquel les femmes et les filles pourraient être trafiquées, et ainsi les initiatives pour lutter contre la traite à des fins sexuelles doivent également s'attaquer à la prostitution.

Égalité Maintenant fait pression pour l'adoption de lois qui s'attaquent à la fois à ceux qui profitent de ce crime, les trafiquants, propriétaires de maisons closes, voyagistes organisateurs de tourisme sexuel et les proxénètes, et aussi ceux qui alimentent et soutiennent la demande : les clients. Tenir les acheteurs de services sexuels pour responsables permet de réduire la traite. Nous soutenons également les associations sur le terrain qui œuvrent pour mettre fin à la traite sexuelle dans leur pays.

Body Bottom: 

Égalité Maintenant plaide pour le modèle nordique, un cadre juridique qui :

  • Criminalise ceux qui exploitent les personnes à des fins lucratives, y compris les acheteurs de services sexuels, les trafiquants, les proxénètes et les gestionnaires de maisons closes
  • Décriminalise les personnes prostituées y compris les victimes de traite, et leur offre des services de soutien, y compris le fait d'abandonner la prostitution si elles le souhaitent
  • Reconnaisse que, sans demande (les clients), il n'y aurait pas "besoin d'offre" et ainsi criminalise la demande pour l'industrie du sexe qui alimente la prostitution et la traite

 

Collaborer avec les survivantes

Les survivantes de la traite à des fins sexuelles sont les vrais expertes, elles donnent un visage humain à cette grave violation des droits humains, permettent de dissiper certains mythes et de pousser à l'activisme. Tirer des leçons des expériences des survivantes est essentiel pour élaborer des politiques et faire évoluer les mentalités sur la traite des personnes et la prostitution. Egalité Maintenant mène des actions revendicatrice et soutient et les associations qui articulent les expériences des survivantes.

Stand-first: 

De solides lois et politiques fondées sur l'égalité et les droits humains sont au coeur de l'action d'Égalité Maintenant pour mettre fin à la traite et l'exploitation à des fins sexuelles. En s'attaquant à la source du problème, la demande pour des rapports sexuels rémunérés, nous pouvons protéger les femmes et les filles. Pas de demande, pas d'offre.

Égalité Maintenant plaide pour le modèle nordique, un cadre juridique qui :

  • Criminalise ceux qui exploitent les personnes à des fins lucratives, y compris les acheteurs de services sexuels, les trafiquants, les proxénètes et les gestionnaires de maisons closes
  • Décriminalise les personnes prostituées y compris les victimes de traite, et leur offre des services de soutien, y compris le fait d'abandonner la prostitution si elles le souhaitent
  • Reconnaisse que, sans demande (les clients), il n'y aurait pas "besoin d'offre" et ainsi criminalise la demande pour l'industrie du sexe qui alimente la prostitution et la traite

 

Collaborer avec les survivantes

Les survivantes de la traite à des fins sexuelles sont les vrais expertes, elles donnent un visage humain à cette grave violation des droits humains, permettent de dissiper certains mythes et de pousser à l'activisme. Tirer des leçons des expériences des survivantes est essentiel pour élaborer des politiques et faire évoluer les mentalités sur la traite des personnes et la prostitution. Egalité Maintenant mène des actions revendicatrice et soutient et les associations qui articulent les expériences des survivantes.