ÉGALITÉ MAINTENANT LUTTE POUR UN MONDE OÙ LES FEMMES ET LES FILLES DISPOSENT DE LEUR CORPS ET EXERCENT LEURS PROPRES CHOIX. LES MUTILATIONS GÉNITALES FÉMININES (MGF), UNE PRATIQUE QUI TOUCHE PLUS DE 200 MILLIONS DE FEMMES ET FILLES DANS LE MONDE, CONSTITUENT UNE VIOLATION DES DROITS HUMAINS FONDÉE SUR LES INÉGALITÉS ET LA DISCRIMINATION.

 

Que sont les MGF ?

Les mutilations génitales féminines recouvrent toutes les interventions incluant l’ablation partielle ou totale des organes génitaux externes de la femme pratiquées pour des raisons non médicales. Elles sont principalement effectuées sans anesthésie, sur des mineures de moins de quinze ans. Les MGF ne présentent aucun bénéfice pour la santé et entraînent souvent des complications à long terme, de plus grands risques au cours de l'accouchement, des traumatismes psychologiques, et parfois la mort.

Elles sont souvent justifiées en tant que rite de passage à l'âge adulte, mais constituent en réalité une forme extrême de violence ayant pour but de contrôler la sexualité des femmes et des filles. Elles impliquent un mélange de traditions culturelles, sociales et religieuses associées à une préparation à l'âge adulte, au mariage, aux idéaux de la communauté, à la modestie et la fidélité. La plupart des cas ont lieu en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient, mais les MGF sont également pratiquées en Australie, en Europe, en Amérique latine, en Nouvelle-Zélande et en Amérique du Nord.

Français
Hero Title: 
Mettre fin aux MGF
Body Top: 

 

Que sont les MGF ?

Les mutilations génitales féminines recouvrent toutes les interventions incluant l’ablation partielle ou totale des organes génitaux externes de la femme pratiquées pour des raisons non médicales. Elles sont principalement effectuées sans anesthésie, sur des mineures de moins de quinze ans. Les MGF ne présentent aucun bénéfice pour la santé et entraînent souvent des complications à long terme, de plus grands risques au cours de l'accouchement, des traumatismes psychologiques, et parfois la mort.

Elles sont souvent justifiées en tant que rite de passage à l'âge adulte, mais constituent en réalité une forme extrême de violence ayant pour but de contrôler la sexualité des femmes et des filles. Elles impliquent un mélange de traditions culturelles, sociales et religieuses associées à une préparation à l'âge adulte, au mariage, aux idéaux de la communauté, à la modestie et la fidélité. La plupart des cas ont lieu en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient, mais les MGF sont également pratiquées en Australie, en Europe, en Amérique latine, en Nouvelle-Zélande et en Amérique du Nord.

Body Bottom: 

Les activistes, dirigeants communautaires, éducateurs, fournisseurs de soins de santé, juristes et décideurs politiques collaborent de plus en plus pour mettre fin aux MGF. Les traités internationaux et des organismes tels que l'Organisation mondiale de la Santé et l'UNICEF ont condamné la pratique, et en 2012 l'Assemblée générale de l'ONU a officiellement mis l'éradication des MGF au centre des préoccupations mondiales. Cette résolution historique a été menée par les États africains et soutenue par une coalition internationale, y compris Égalité Maintenant.

Comment Égalité Maintenant agit pour mettre fin aux MGF

Égalité Maintenant est à la pointe des initiatives pour mettre fin aux MGF, en faisant pression pour l'adoption de lois qui protègent les filles et criminalisent la pratique, et en soutenant les activistes sur le terrain qui agissent pour éradiquer les MGF dans leurs communautés. Égalité Maintenant est également fier d'être partenaire et cofondateur de Génération Fille, une campagne de changement social célébrant le mouvement mené par les Africains et les Africaines pour éradiquer les MGF en une génération.

Les MGF sont un problème international, le mouvement pour y mettre fin est également à l'échelle du globe.

"Au moment où le mouvement mené par les Africains et les Africaines pour mettre fin aux MGF est en pleine croissance, il est essentiel que nous ne perdions pas de vue la possibilité de protéger les femmes et les filles de cette immense violation de leurs droits."
Mary Wandia, responsable du programme de lutte contre les MGF, Égalité Maintenant

Stand-first: 

ÉGALITÉ MAINTENANT LUTTE POUR UN MONDE OÙ LES FEMMES ET LES FILLES DISPOSENT DE LEUR CORPS ET EXERCENT LEURS PROPRES CHOIX. LES MUTILATIONS GÉNITALES FÉMININES (MGF), UNE PRATIQUE QUI TOUCHE PLUS DE 200 MILLIONS DE FEMMES ET FILLES DANS LE MONDE, CONSTITUENT UNE VIOLATION DES DROITS HUMAINS FONDÉE SUR LES INÉGALITÉS ET LA DISCRIMINATION.

Add Resources: 
Author: 
Equality Now
Author: 
Equality Now
Author: 
Equality Now
Author: 
Equality Now
Author: 
Equality Now
Author: 
City University London and Equality Now
Author: 
World Health Organization

Les activistes, dirigeants communautaires, éducateurs, fournisseurs de soins de santé, juristes et décideurs politiques collaborent de plus en plus pour mettre fin aux MGF. Les traités internationaux et des organismes tels que l'Organisation mondiale de la Santé et l'UNICEF ont condamné la pratique, et en 2012 l'Assemblée générale de l'ONU a officiellement mis l'éradication des MGF au centre des préoccupations mondiales. Cette résolution historique a été menée par les États africains et soutenue par une coalition internationale, y compris Égalité Maintenant.

Comment Égalité Maintenant agit pour mettre fin aux MGF

Égalité Maintenant est à la pointe des initiatives pour mettre fin aux MGF, en faisant pression pour l'adoption de lois qui protègent les filles et criminalisent la pratique, et en soutenant les activistes sur le terrain qui agissent pour éradiquer les MGF dans leurs communautés. Égalité Maintenant est également fier d'être partenaire et cofondateur de Génération Fille, une campagne de changement social célébrant le mouvement mené par les Africains et les Africaines pour éradiquer les MGF en une génération.

Les MGF sont un problème international, le mouvement pour y mettre fin est également à l'échelle du globe.

"Au moment où le mouvement mené par les Africains et les Africaines pour mettre fin aux MGF est en pleine croissance, il est essentiel que nous ne perdions pas de vue la possibilité de protéger les femmes et les filles de cette immense violation de leurs droits."
Mary Wandia, responsable du programme de lutte contre les MGF, Égalité Maintenant