MGF

États-Unis: Mutilation génitale féminine et asile politique -- Le cas de Fauziya Kasinga

MISE A JOUR: 
Not an update
Date: 
1996 Avr 1

Fauziya KasingaFauziya Kasinga a été en détention depuis le 17 décembre 1994, le jour où elle est arrivée aux États-Unis cherchant l'asile politique. Elle était âgée de dix-sept ans, et s'était enfuie de son pays natal du Togo immédiatement à la suite d'un mariage forcé à un homme de 45 ans marié à trois autres femmes.

Comment agir: 

Ecrivez au Ministre de la Justice Mme Janet Reno et au Commissaire de l'INS Mme Doris Meissner, en demandant la libération de Fauziya Kasinga et la republication des directives de mai 1995 par l'INS à titre de règlements qui seraient obligatoires à la fois pour les fonctionnaires chargés des questions d'asile et les juges d'immigration. Rappelez qu'à la Quatrième conférence mondiale des Nations Unies pour les femmes qui s'est tenue à Beijing (Chine) en septembre 1995, la première dame Hillary Rodham Clinton, au nom des États-Unis, a affirmé que « c'est une violation des droits de l'homme lorsque des jeunes filles sont brutalisées par la pratique douleureuse et humiliante de la mutilation génitale.»

The Honorable Janet Reno
Attorney General
Department of Justice
Room 4400
Tenth and Constitution Ave. NW
Washington, DC 20530
Fax: 202-514-4371

The Honorable Doris Meissner
Commissioner
Immigration and Naturalization Service
Room 7100
425 "I" Street NW
Washington, DC 20536
Fax: 202-514-3296

Egypte: Le tribunal suprême confirme l'interdiction ministérielle de la mutilation génitale féminine

MISE A JOUR: 
UPDATE
Date: 
1998 Fév 1

Le 28 décembre 1997, le tribunal administratif suprême d'Egypte a renversé le jugement du tribunal inférieur qui avait renversé la directive gouvernementale interdisant la pratique de la part du corps médical de la mutilation génitale féminine (MGF), connue aussi sous le nom de circoncision féminine. L'interdiction a été instituée en juillet 1996 par le ministre de la Santé Ismail Sallam, et a été récusée subséquemment au tribunal par un groupe de plaignants, y compris plusieurs médecins et chefs islamiques qui préconisent la pratique de la MGF.

Comment agir: 

Il n'est pas necéssaire de prendre d'autres mesures à cet égard, mais on peut, si on le désire, envoyer une lettre de félicitations au ministre de la Santé sur la décision du tribunal confirmant son interdiction de la MGF. Remerciez-le de ses efforts pour mettre fin à la pratique de la MGF, et exhortez-le à continuer sa collaboration avec la Mission nationale sur la MGF, afin d'assurer l'application de l'interdiciton et la promotion de la conscience de la part du public des conséquences nuisibles de la MGF. Les lettres devraient être adressées à:

Son Excellence Dr. Ismail Sallam
Ministre de la Santé
Ministère de la Santé
Rue Magles El Shaab
Le Caire, Egypte

 

Egypte: Un tribunal affirme le droit des médecins à effectuer la mutilation génitale féminine (MGF)

MISE A JOUR: 
UPDATE
Date: 
1997 Juil 1

Le 24 juin 1997, un tribunal égyptien a renversé une directive gouvernementale qui interdisait la pratique de la part du corps médical de la mutilation génitale féminine (MGF), connue aussi sous le nom de circoncision féminine. Le ministre de la Santé Ismail Sallam a institué l'interdiction en juillet 1996.

Comment agir: 

Contactez des médecins et des associations médicales dans votre communauté et informez-les de la décision récente de la cour en Egypte qui affirme le droit du médecin à effectuer la MGF. Priez-les d'adopter et de propager des résolutions d'organisation, et d'écrire des lettres au Syndicat médical égyptien, l'association professionnelle en Egypte qui autorise les docteurs à exercer la médecine. Faites appel au Syndicat pour qu'il clarifie publiquement et à tous les médecins en Egypte que l'éthique professionnelle prohibe l'exécution de la MGF, en tant que pratique dangereuse qui ne sert à aucune fin médicale et qui crée du mal énorme. Citez l'opposition à la MGF de l'Organisation mondiale de la santé, aussi bien que le serment d'Hippocrate qui exige des médecins qu'ils ne fassent aucun mal. Veuillez aussi écrire au ministre de la Santé et témoigner votre approbation des mesures promptes qu'il a prises en faisant appel à la décision de la cour et en assurant que l'on n'exécute pas la MGF aux hôpitaux au cours de l'appel. Veuillez adresser les lettres comme suit:

Professeur Hamdey El-Sayed Président
Dar Al Hekma/Syndicat médical égyptien
Rue Kaser Al Eini
Le Caire, EGYPTE
Fax: 202-356-2751 Tél: 202-354-0738

Son Excellence Dr. Ismail Sallam
Ministre de la Santé
Ministère de la Santé
Rue Magles El Shaab
Le Caire, EGYPTE

Egypte: Le gouvernement révoque la directive qui médicalisait la mutilation génitale féminine

MISE A JOUR: 
UPDATE
Date: 
1995 Déc 1

Le 17 octobre 1995, le ministre égyptien de la Santé a révoqué la directive qu'il avait publié en octobre 1994 qui exécutait la mutilation génitale féminine (MGF) sous contrôle médical. La directive de 1994 avait permis aux hôpitaux en Egypte d'effectuer l'opération moyennant un droit de LE10 (approximativement US$3). En révoquant la directive, le ministre de la Santé, Ali Abdel Fattah, s'est référé aux méfaits physiques et psychologiques causés par la MGF.

Comment agir: 

Ecrivez au ministre de la Santé accueillant chaleureusement sa révocation du décret d'octobre 1994 qui avait médicalisé la mutilation génitale féminine. Exprimez vos préoccupations à propos des conséquences dangereuses physiques et psychologiques de la MFG en Egypte et exhortez qu'il honore la promesse qu'il a faite à la Conférence ICDP de l'ONU d'interdire la mutilation génitale féminine et de poursuivre en justice ceux qui l'effectuent. Remerciez-le d'avoir répondu aux lettres précédentes et encouragez-le à poursuivre le dialogue sur cette importante question et à soutenir les organisations non-gouvernementales en Egypte travaillant pour la suppression de la MGF. Les lettres devraient être adressées à :

Son Excellence Dr ALI ABDEL FATTAH
Ministre de la Santé
Ministère de la Santé
Rue Magles El Shaab
LE CAIRE, (EGYPTE)


Egypte: Les efforts du gouvernement pour exécuter la mutilation génitale féminine sous contrôle medical

MISE A JOUR: 
Not an update
Date: 
1995 Mar 1

Le 29 octobre 1994, le ministre égyptien de la santé a publié un décret qui a pour but d'exécuter la mutilation génitale féminine (MGF) sous contrôle médical en désignant un certain nombre d'hôpitaux choisis pour effectuer l'opération moyennant des honoraires de LE10 (US$3).

Comment agir: 

Soutenez les efforts des organisations de femmes en Egypte pour répendre la sensibilisation et pour travailler vers la suppression complète de la mutilation génitale féminine. Envoyez lettres et petitions réclamant la révocation du décret ministériel du 29 octobre 1994, qui ferme les yeux et veut traiter la mutilation génitale féminine par les médecins en Egypte. Exprimez votre préoccupation sur les conséquences physiques et psychologiques nuisibles de la mutilation génitale féminine sur les jeunes filles en Egypte et notez la déclaration faite par le Grand Mufti d'Egypte selon laquelle on devrait s'en remettre à l'opinion de médecins. Exhortez les autorités gouvernementales à honorer la promesse du ministre de la santé à la Conférence internationale sur la population et le développement d'interdire la mutilation génitale féminine et de poursuivre en justice ceux qui l'effectuent. Les appels devraient être adressés à l'Ambassadeur égyptien auprès de votre pays et à:

Son Excellence MUHAMMED HOSNI MUBARAK
Président de la République arabe d'Egypte
Palais 'Abedine
LE CAIRE (EGYPTE)
Télégrammes : Président MUBARAK, LE CAIRE, (EGYPTE)
Télex : 93/94 WAZRA UN
 

Son Excellence Dr ALI ABDEL FATAH
Ministre de la Santé
Ministère de la Santé
Rue Magles El Shaab
LE CAIRE, (EGYPTE)  

Mutilation génitale des femmes (MGF): Echec de l'UNICEF de financer les efforts pour arrêter la MGF

MISE A JOUR: 
Not an update
Date: 
1993 Nov 1

Environ 100 millions de jeunes filles et de femmes dans le monde entier ont subi une opération qu'on dénomme la mutilation génitale. La MGF prend différentes formes dans différents pays : la coupure du clitoris (circoncision), l'ablation du clitoris tout entier (excision), ou dans sa forme la plus extrême l'ablation des organes génitaux extérieurs et la couture des deux côtés de la vulve laissant seulement une très petite ouverture vaginale (infibulation).

Comment agir: 

Joignez-vous à la lutte contre la MGF et soutenez sa ligne de front d'activistes de base en écrivant et en envoyant des pétitions à Mr. James Grant, Directeur général de l'UNICEF, 3 United Nations Plaza, New York, NY 10017,USA. Communiquez vos préoccupations à propos du manque de ressources d'UNICEF pour une pratique qui blesse si gravement, et dans de nombreux cas, tue, tant d'enfants autour du monde. Incitez Mr. Grant à redistribuer et à affecter des fonds de l'UNICEF au travail des activistes de base pour éliminer la MGF dans leurs pays.

« Peu importe à quel point une petite fille peut vouloir être circoncisée parce qu'on l'a fait à toutes les autres filles de son âge, ou parce qu'elle a été persuadée que c'est la chose à faire, ceci ne veut pas dire qu'elle ne souffre pas d'une douleur atroce. De la même façon, elle ressent qu'on a fait violence à son corps; elle est consciente de subir une lésion physique, d'être mutilée de quelque façon. Quelque soit ce que d'autres gens peuvent prétendre, ce qu'elle éprouve est une mutilation, même si elle a entendu à de nombreuses reprises que son clitoris est un élément masculin qui n'a pas de place dans son corps et qu'ainsi il doit être enlevé.» --Awa Thiam, Les soeurs noires parlent franchement

Ce poème sur la mutilation génitale féminine (MGF) a obtenu le premier prix lors d'un concours de poésie pour femmes poétesses de Benadir. Celui-ci et la déclaration ci-dessus ont été communiqués à Egalité Maintenant par Foundation for Women's Health Research and Development (FORWARD), une organisation internationale de droits des femmes basée à Londres and travaillant pour la suppression de MGF.

Dahabo Elmi Muse

Pharaon qui a été maudit par Dieu
Qui n'a pas entendu le sermon de Moïse
Qui a été détourné de la bonne parole de la Torah
L'enfer était sa récompense !
La noyade a été son sort !
Le style de leur circoncision,
Massacrer, saigner, des veines dégouttant de sang !
Couper, suturer et coudre la chair !
Cet acte répugnant n'a jamais été cité par le Prophète
ni reconnu par le Hadjith !
N'existe pas dans l'Abu Hureyra,
Aucun musulman ne l'a jamais prêché !
Dans le passé ou le présent le Coran ne l'a jamais prêché
(La circoncision pharaonique)
Et si je puis penser à ma nuit de noces,
où m'attendaient des caresses, de doux baisers, des étreintes
Non, jamais !
Ce qui m'attendait étaient des douleurs, des souffrances et de la tristesse
Dans mon lit de noces, je suis étendue en gémissant, pelotonnée
comme un animal blessé, victime de la douleur féminine.
A l'aurore le ridicule m'attend,
Ma mère annonce,
oui elle est vierge
Lorsque la peur me saisit
Lorsque la colère s'empare de mon corps
Lorsque la haine devient mon compagnon
On me donne des conseils féminins, ce n'est qu'une douleur de femme, disent-elles,
et la douleur de femme périt comme toutes les choses féminines !
Le parcours continue, ou la lutte continue ainsi que les historiens modernes le disent !
Au fur et à mesure que les liens du mariage mûrissent
Tandis que je me soumet et que le chagrin se calme
Mon ventre devient comme un ballon
Un bref instant de bonheur apparaît
Un espoir, un nouveau-né, une nouvelle vie !
Ah, une nouvelle vie met ma vie en danger
La naissance d'un bébé c'est la mort et la destruction pour moi !
C'est ce que ma grand-mère appelait les trois chagrins féminins
et si je me souviens, ma grand-mère disait,
le jour de circoncision, la nuit des noces et la naissance
d'un bébé sont les trois chagrins féminins.
Tandis que la naissance éclate. Et je pleure pour qu'on m'aide,
la chair meurtrie se déchire.
Pas de pitié, poussez, disent-elles ! Ce n'est qu'une douleur féminine et la douleur féminine périt.
Lorsque l'époux décide de rompre le bon lien,
quand il décide de divorcer et de déserter,
Je me retire avec mes blessures,
Et maintenant écoutez mon cri !
Plaider pour des rêves brisés
Plaider pour mon droit de vivre à part entière
Plaider à vous et à tous ceux qui aiment la paix,
Protégez, soutenez, tendez la main
aux petites filles innocentes, qui ne font pas de mal,
qui ont confiance et obéissent à leurs parents, aux anciens
et tout ce qu'elles savent c'est sourire.
Initiez-les au monde de l'affection et non pas au monde du chagrin féminin !
SWDO-AIDOS

Syndiquer le contenu