Egypte

Egypte: Un tribunal affirme le droit des médecins à effectuer la mutilation génitale féminine (MGF)

Numéro de l'action: 
8.3
MISE A JOUR: 
UPDATE
Date: 
1997 Juil 1

Le 24 juin 1997, un tribunal égyptien a renversé une directive gouvernementale qui interdisait la pratique de la part du corps médical de la mutilation génitale féminine (MGF), connue aussi sous le nom de circoncision féminine. Le ministre de la Santé Ismail Sallam a institué l'interdiction en juillet 1996.

Comment agir: 

Contactez des médecins et des associations médicales dans votre communauté et informez-les de la décision récente de la cour en Egypte qui affirme le droit du médecin à effectuer la MGF. Priez-les d'adopter et de propager des résolutions d'organisation, et d'écrire des lettres au Syndicat médical égyptien, l'association professionnelle en Egypte qui autorise les docteurs à exercer la médecine. Faites appel au Syndicat pour qu'il clarifie publiquement et à tous les médecins en Egypte que l'éthique professionnelle prohibe l'exécution de la MGF, en tant que pratique dangereuse qui ne sert à aucune fin médicale et qui crée du mal énorme. Citez l'opposition à la MGF de l'Organisation mondiale de la santé, aussi bien que le serment d'Hippocrate qui exige des médecins qu'ils ne fassent aucun mal. Veuillez aussi écrire au ministre de la Santé et témoigner votre approbation des mesures promptes qu'il a prises en faisant appel à la décision de la cour et en assurant que l'on n'exécute pas la MGF aux hôpitaux au cours de l'appel. Veuillez adresser les lettres comme suit:

Professeur Hamdey El-Sayed Président
Dar Al Hekma/Syndicat médical égyptien
Rue Kaser Al Eini
Le Caire, EGYPTE
Fax: 202-356-2751 Tél: 202-354-0738

Son Excellence Dr. Ismail Sallam
Ministre de la Santé
Ministère de la Santé
Rue Magles El Shaab
Le Caire, EGYPTE

Egypte: Le gouvernement révoque la directive qui médicalisait la mutilation génitale féminine

Numéro de l'action: 
8.2
MISE A JOUR: 
UPDATE
Date: 
1995 Déc 1

Le 17 octobre 1995, le ministre égyptien de la Santé a révoqué la directive qu'il avait publié en octobre 1994 qui exécutait la mutilation génitale féminine (MGF) sous contrôle médical. La directive de 1994 avait permis aux hôpitaux en Egypte d'effectuer l'opération moyennant un droit de LE10 (approximativement US$3). En révoquant la directive, le ministre de la Santé, Ali Abdel Fattah, s'est référé aux méfaits physiques et psychologiques causés par la MGF.

Comment agir: 

Ecrivez au ministre de la Santé accueillant chaleureusement sa révocation du décret d'octobre 1994 qui avait médicalisé la mutilation génitale féminine. Exprimez vos préoccupations à propos des conséquences dangereuses physiques et psychologiques de la MFG en Egypte et exhortez qu'il honore la promesse qu'il a faite à la Conférence ICDP de l'ONU d'interdire la mutilation génitale féminine et de poursuivre en justice ceux qui l'effectuent. Remerciez-le d'avoir répondu aux lettres précédentes et encouragez-le à poursuivre le dialogue sur cette importante question et à soutenir les organisations non-gouvernementales en Egypte travaillant pour la suppression de la MGF. Les lettres devraient être adressées à :

Son Excellence Dr ALI ABDEL FATTAH
Ministre de la Santé
Ministère de la Santé
Rue Magles El Shaab
LE CAIRE, (EGYPTE)


Egypte: Les efforts du gouvernement pour exécuter la mutilation génitale féminine sous contrôle medical

Numéro de l'action: 
8.1
MISE A JOUR: 
Not an update
Date: 
1995 Mar 1

Le 29 octobre 1994, le ministre égyptien de la santé a publié un décret qui a pour but d'exécuter la mutilation génitale féminine (MGF) sous contrôle médical en désignant un certain nombre d'hôpitaux choisis pour effectuer l'opération moyennant des honoraires de LE10 (US$3).

Comment agir: 

Soutenez les efforts des organisations de femmes en Egypte pour répendre la sensibilisation et pour travailler vers la suppression complète de la mutilation génitale féminine. Envoyez lettres et petitions réclamant la révocation du décret ministériel du 29 octobre 1994, qui ferme les yeux et veut traiter la mutilation génitale féminine par les médecins en Egypte. Exprimez votre préoccupation sur les conséquences physiques et psychologiques nuisibles de la mutilation génitale féminine sur les jeunes filles en Egypte et notez la déclaration faite par le Grand Mufti d'Egypte selon laquelle on devrait s'en remettre à l'opinion de médecins. Exhortez les autorités gouvernementales à honorer la promesse du ministre de la santé à la Conférence internationale sur la population et le développement d'interdire la mutilation génitale féminine et de poursuivre en justice ceux qui l'effectuent. Les appels devraient être adressés à l'Ambassadeur égyptien auprès de votre pays et à:

Son Excellence MUHAMMED HOSNI MUBARAK
Président de la République arabe d'Egypte
Palais 'Abedine
LE CAIRE (EGYPTE)
Télégrammes : Président MUBARAK, LE CAIRE, (EGYPTE)
Télex : 93/94 WAZRA UN
 

Son Excellence Dr ALI ABDEL FATAH
Ministre de la Santé
Ministère de la Santé
Rue Magles El Shaab
LE CAIRE, (EGYPTE)  

Syndiquer le contenu