Français

Graphique sur les lois sur la nationalité sexistes . Plein infographique ici (

langue Anglaise)

 

Nous nous sentons dans notre élément, chez nous, là où nous sommes bien ancrés. Imaginez donc ce qu'il en est lorsque vous êtes né sans nationalité, lorsque la nationalité de votre mère, ou bien parfois de votre père vous est refusée, à cause de dispositions discriminatoires présentes dans la législation. Imaginez le combat quotidien pour obtenir accès à l'éducation, à la santé, à l'emploi, au vote, au permis de conduire et autres droits humains, bénéfices et services que la plupart des citoyens tiennent pour acquis. Malheureusement, il s'agit d'une réalité pour Nour, Libanaise,Shireen, Jordanienne, ainsi que d'innombrables femmes et leurs familles, et ce en dépit des engagements répétés des gouvernements de garantir l'égalité pour les femmes par le biais de l’abrogation ou la modification des législations discriminatoires. Maintenant, imaginez que vous soyez né avec la nationalité qui vous revient de droit, tout en sachant qu'elle est vôtre pour la vie. Et, qu'un jour, vous pourrez transmettre votre nationalité à votre conjoint et à vos enfants, de sorte qu'ils puissent également aussi jouir de leurs droits et accéder aux mêmes libertés, avantages et services auxquels nous devrions tous avoir droit. 

Les dispositions discriminatoires en fonction du sexe persistent dans les lois sur la nationalité et la citoyenneté de plus de 50 pays à travers le monde, mais il n'est pas nécessaire que les choses se passent ainsi. Les lois elles-mêmes peuvent être extrêmement complexe, mais la solution est très simple : une réforme juridique immédiate.

Veuillez ajouter votre nom à l'appel pour faire de l'égalité une réalité !  Nous allons remettre, avant la réunion du Conseil des droits de l'Homme des Nations Unies en juin 2016, la pétition aux gouvernement ci-dessous dans le but de mettre fin aux dispositions discriminatoires en fonction du sexe présentes dans les législations sur la nationalité.  Vous pouvez également agir dans le cadre de nos campagnes au niveau national : BahreïnBruneiEtats-UnisJordanieLibanMonacoSwaziland, et Togo.
 

AGISSEZ !

Country: 
All letters: 
2500
Sent letters: 
1449
Categories new : 
Hero Title: 
Mettre fin au exisme
Hero image: 
Hero subtitle: 
présent dans les législations sur la nationalité et la citoyenneté
Letter Body: 

TEXTE DE LA PETITION

De justes lois qui mettent les femmes sur un pied d'égalité avec les hommes sont nécessaires pour protéger et promouvoir les droits des femmes, ainsi que pour faciliter leur pleine participation au niveau social, économique et politique. L'égalité devant la loi a un effet positif sur le développement de la société en général : c’est un tremplin qui permet aux femmes de faire leurs propres choix, de renforcer leurs capacités, et de réaliser leurs rêves et espérances.

Afin que les femmes et les hommes puissent transmettre leur nationalité à leurs enfants et/ou leur conjoint sur un pied d'égalité et sans discrimination, nous demandons à votre gouvernement de modifier complètement et de toute urgence les dispositions discriminatoires en fonction du sexe qui sont présentes dans les lois relatives à la nationalité. Les hommes et les femmes  devraient avoir le même droit d'acquérir, de changer ou de conserver leur nationalité sur un pied d'égalité.

Cette pétition appelle les gouvernements des pays ci-dessous à modifier toutes les dispositions discriminatoires présentes dans leurs constitutions, lois, règlements et politiques qui empêchent les femmes et les hommes de transmettre leur nationalité à leurs enfants et leur conjoint sur un pied d'égalité: Arabie saoudite, Bahamas, Bahreïn , Bangladesh, La Barbade, Bénin, Brunei, Burundi, Cameroun, République centrafricaine, Comores, (République  du) Congo, Egypte, Emirats arabes unis, Etats-Unis d'Amérique, Guatemala, Guinée, Iran, Irak, Jordanie, Kiribati, Koweït, Lesotho, Liban, Libéria, Libye, Madagascar, Malaisie, Malawi, Maroc, Maurice, Mauritanie, Nauru, Népal, Nigéria, Oman, Pakistan, Philippines, Qatar, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Iles Salomon, Sierra Leone, Singapour, Somalie, Soudan, Swaziland, Syrie, Tanzanie, Thaïlande, Togo, Tunisie, Yémen.

Salsa Id: 
13151
Action Date: 
Lundi, janvier 25, 2016
Action Status: 
Letters Sent (Auto): 
48
All Letters Sent (Auto): 
1663

Graphique sur les lois sur la nationalité sexistes . Plein infographique ici (

langue Anglaise)

 

Nous nous sentons dans notre élément, chez nous, là où nous sommes bien ancrés. Imaginez donc ce qu'il en est lorsque vous êtes né sans nationalité, lorsque la nationalité de votre mère, ou bien parfois de votre père vous est refusée, à cause de dispositions discriminatoires présentes dans la législation. Imaginez le combat quotidien pour obtenir accès à l'éducation, à la santé, à l'emploi, au vote, au permis de conduire et autres droits humains, bénéfices et services que la plupart des citoyens tiennent pour acquis. Malheureusement, il s'agit d'une réalité pour Nour, Libanaise,Shireen, Jordanienne, ainsi que d'innombrables femmes et leurs familles, et ce en dépit des engagements répétés des gouvernements de garantir l'égalité pour les femmes par le biais de l’abrogation ou la modification des législations discriminatoires. Maintenant, imaginez que vous soyez né avec la nationalité qui vous revient de droit, tout en sachant qu'elle est vôtre pour la vie. Et, qu'un jour, vous pourrez transmettre votre nationalité à votre conjoint et à vos enfants, de sorte qu'ils puissent également aussi jouir de leurs droits et accéder aux mêmes libertés, avantages et services auxquels nous devrions tous avoir droit. 

Les dispositions discriminatoires en fonction du sexe persistent dans les lois sur la nationalité et la citoyenneté de plus de 50 pays à travers le monde, mais il n'est pas nécessaire que les choses se passent ainsi. Les lois elles-mêmes peuvent être extrêmement complexe, mais la solution est très simple : une réforme juridique immédiate.

Veuillez ajouter votre nom à l'appel pour faire de l'égalité une réalité !  Nous allons remettre, avant la réunion du Conseil des droits de l'Homme des Nations Unies en juin 2016, la pétition aux gouvernement ci-dessous dans le but de mettre fin aux dispositions discriminatoires en fonction du sexe présentes dans les législations sur la nationalité.  Vous pouvez également agir dans le cadre de nos campagnes au niveau national : BahreïnBruneiEtats-UnisJordanieLibanMonacoSwaziland, et Togo.
 

AGISSEZ !

TEXTE DE LA PETITION

De justes lois qui mettent les femmes sur un pied d'égalité avec les hommes sont nécessaires pour protéger et promouvoir les droits des femmes, ainsi que pour faciliter leur pleine participation au niveau social, économique et politique. L'égalité devant la loi a un effet positif sur le développement de la société en général : c’est un tremplin qui permet aux femmes de faire leurs propres choix, de renforcer leurs capacités, et de réaliser leurs rêves et espérances.

Afin que les femmes et les hommes puissent transmettre leur nationalité à leurs enfants et/ou leur conjoint sur un pied d'égalité et sans discrimination, nous demandons à votre gouvernement de modifier complètement et de toute urgence les dispositions discriminatoires en fonction du sexe qui sont présentes dans les lois relatives à la nationalité. Les hommes et les femmes  devraient avoir le même droit d'acquérir, de changer ou de conserver leur nationalité sur un pied d'égalité.

Cette pétition appelle les gouvernements des pays ci-dessous à modifier toutes les dispositions discriminatoires présentes dans leurs constitutions, lois, règlements et politiques qui empêchent les femmes et les hommes de transmettre leur nationalité à leurs enfants et leur conjoint sur un pied d'égalité: Arabie saoudite, Bahamas, Bahreïn , Bangladesh, La Barbade, Bénin, Brunei, Burundi, Cameroun, République centrafricaine, Comores, (République  du) Congo, Egypte, Emirats arabes unis, Etats-Unis d'Amérique, Guatemala, Guinée, Iran, Irak, Jordanie, Kiribati, Koweït, Lesotho, Liban, Libéria, Libye, Madagascar, Malaisie, Malawi, Maroc, Maurice, Mauritanie, Nauru, Népal, Nigéria, Oman, Pakistan, Philippines, Qatar, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Iles Salomon, Sierra Leone, Singapour, Somalie, Soudan, Swaziland, Syrie, Tanzanie, Thaïlande, Togo, Tunisie, Yémen.

Resources

Passer à l'action

0%
1449 of 2500 letters sent